Notre histoire

Le Château Sigalas Rabaud,
Une Histoire de Famille

Au 17ème siècle, les magistrats du parlement de Bordeaux découvrent le potentiel des grands terroirs de la Rive Gauche de la Garonne. Le conseiller Rabaud crée alors un vignoble de 60 Ha au Sud du Ciron, célèbre affluent de la Garonne.
En 1832, le Guide Jullien (guide de référence de l’époque) classe la qualité de la production de Rabaud au niveau de celle d’Yquem et de Rayne Vigneau. Puis, lors du classement de 1855, en même temps que les châteaux Latour, Haut Brion… Rabaud est élevé au rang de 1er cru.

1863 - 2018

1863 - 1895

Henri de Sigalas

En 1863, Henri de Sigalas acquiert le château Rabaud, propriété dont l’état s’était lentement dégradé. Conscient du potentiel de ce terroir, Il s’attelle avec intelligence et détermination à redresser son domaine. À sa mort en 1895, grâce à son travail et à ses talents, ce cru, bien qu’hétérogène, a retrouvé toute sa place auprès du négoce bordelais.

1895

Pierre Gaston de Sigalas

Orphelin dès la naissance, le fils unique d’Henry de Sigalas est mis en nourrice dans les Landes. De son enfance il garde la passion des chevaux, des femmes mais peu de la vigne dont il craint les caprices. En 1903, il se sépare du Château Rabaud construit par Victor Louis et de 45 Ha. De sa propriété, il conserve la pente sud encerclant la ferme, charteuse du 17ème siècle et surnomme cette parcelle de 14 Ha, d’une grande homogénéité  le « Bijou de Sigalas ». Il accole à Rabaud le nom de sa famille Sigalas donnant sa nouvelle identité à ce cru : Sigalas Rabaud.

1951-1984

Marie-Antoinette de Sigalas

Petite fille de Pierre-Gaston, Marie-Antoinette de Sigalas et son époux le Marquis de Lambert des Granges reprennent ensemble le “bijou de Sigalas” en 1951. Ils redonnent vie au château en reconstruisant un cuvier et un chai qu’ils font décorer de manière originale et recréent la marque disparue depuis 20 ans. Sigalas retrouve alors progressivement le rang que mérite ce terroir exceptionnel.

1994-2007

Gérard, Marquis de Lambert des Granges

En 1984, les enfants de Marie-Antoinette dont l’ainé, Gérard, Marquis de Lambert des Granges, succèdent à leurs parents et reprennent la tête de la propriété. Une association technique avec l’équipe du Château Lafaurie Peyraguey, premier cru voisin, permet à Sigalas Rabaud de moderniser son exploitation. Cette association durera quinze ans et contribuera à pérenniser la renommée du château et son statut de Premier Cru Classé. En 1998, en souvenir d’Henry de Sigalas jeune lieutenant décédé en 1940, la famille crée le second vin du Château Sigalas Rabaud : Le Lieutenant de Sigalas.

À découvrir également

null

Notre Savoir-Faire

null

Notre Terroir

null

Nos Vins